manger

Boris Charmatz

« … nous mangeons couchés nous dormons debout nous digérons les informations nous dansons la bouche pleine nous chantons en mâchant nous mâchons en marchant nous dansons en pensant en chantant en avalant… » 

Manger est un instinct primaire pour l’homme. Au cours de ce processus de mastication, déglutition, ingestion, son corps se trouve engagé jusque dans ses rouages vitaux : c’est ce qui fournit à Boris Charmatz, danseur, chorégraphe et directeur du Musée de la danse / Centre chorégraphique national de Rennes la matière d’un spectacle fascinant, qui n’a pas cessé d’être représenté depuis sa création en 2014.

Au plateau, 14 danseurs qui mâchent, croquent, régurgitent en solitaire… tout en chantant et en dansant. Entre la polyphonie baroque de Josquin des Prés et les éructations électro de Sexy Sushi, la musique, produite exclusivement par la voix, réunit l’ensemble des solistes.

Aux bruits de déglutition répondent les mélodies chantées et le son des pieds sur le sol : on entre alors complètement dans le rite de l’ingestion, sorte de transe produite par l’abandon des corps tout entiers (intérieur et extérieur). Et l’on prend conscience avec les danseurs de la portée de cet acte somme toute banal, qui réalise sans en avoir l’air la jonction entre le « dedans » et le « dehors », entre le « moi » et le monde.