Mangasia

Merveilles de la bande dessinée d’Asie

Les bandes dessinées japonaises occupent une place centrale dans la culture populaire d’aujourd’hui, et leur influence sur nos modes d’expression est énorme (en témoigne la présence d’icônes dans presque toutes nos conversations écrites !), au point qu’elle éclipse la bande dessinée du reste du continent asiatique, pourtant foisonnante.

Mangasia est la première exposition à montrer les connexions qui existent entre les mangas dans toute l’Asie et à mettre l’accent sur la diversité de ces bandes dessinées, à travers la plus grande sélection d’œuvres originales de ce type jamais présentée dont la plupart ont rarement, voire jamais, quitté leur pays d’origine. L’exposition dévoile également les procédés créatifs qui les ont fait naître : des textes manuscrits et esquisses jusqu’aux pages finalisées. Organisée par le critique de bande-dessinée britannique Paul Gravett et une équipe d’une vingtaine de conseillers, Mangasia propose une exploration approfondie de ce nouveau continent qu’est la « Mangasie ». Des œuvres venues du Japon, de Corée du Nord, Corée du Sud, Inde, Chine, Taiwan, Hong Kong, Indonésie, Malaisie, Philippines, Singapour, Bhoutan, Cambodge, Timor oriental, Mongolie et Vietnam montrent la diversité des bandes dessinées de cette vaste région du globe, qui s’emparent aussi bien du folklore fantastique que de l’histoire ou de l’expérimentation.

Teaser en langue des signes française

Interview de Paul Gravett, commissaire de l’exposition (actuellement visible jusqu’au 21 janvier 2018 à Rome)

 

 

vous aimerez peut-être...