L’Europe n’est-elle qu’un grand récit ?

Table ronde avec étienne François, Constanze Itzel et Thomas Serrier

La crise européenne, au cœur de l’actualité électorale en 2019, ne renvoie-t-elle pas, par-delà la conjoncture politique internationale, à l’irréductible multiplicité des représentations que les Européens, de Londres à Athènes et de Tallinn à Gibraltar, se font du continent ? À des visions éclatées, voire antagonistes, qui, entre poids du passé et choix du futur, expliquent l’impossible émergence d’un grand récit partagé ? La success story de la construction européenne n’apparaît à ce compte que comme une narration européenne parmi d’autres. Ne faut-il pas en tirer les conséquences et reconsidérer l’UE comme tour à tour le Même et l’Autre de l’Europe ?

Modérée par Natalie Nougayrède