La Vase

Pierre Meunier et Marguerite Bordat

Pierre Meunier et Marguerite Bordat inventent une écriture scénique qui met en scène la physique concrète. Ici, ils invitent la vase, substance remarquable pour sa mollesse profonde, à partager le plateau et l’autorise même à envahir son espace vital. 

Ceux qui ont multiplié les collaborations variées (Pierre Étaix, Philippe Caubère, Joël Pommerat, Eric Lacascade…) se distinguent par un style singulier nourri de leurs rencontres avec des scientifiques, des philosophes, des chercheurs. Pour ce spectacle, la compagnie a travaillé avec des chercheurs. Sur scène, on assiste à une montée graduelle d’expériences maîtrisées, puis la matière prend le dessus et devient incontrôlable. Il s’agit alors de lutter : contre l’engloutissement, la disparition. Le travail sonore amplifie l’angoisse : l’imaginaire se déploie, la fantasmagorie galope. Ce corps à corps avec la boue renvoie chacun à la fragilité de son état d’homme civilisé qui, élevé dans la crainte et le dégoût de la vase, en découvrirait fortuitement l’attrait. Pierre Meunier et Marguerite Bordat, avec l’humour dadaïste qui leur est propre, révèlent ici tout le potentiel plastique et poétique de la vase.