La médecine des désirs

Conférence de Guillaume Durand

à l’occasion de la publication de Philosophie du soin. Santé, autonomie, devoirs (Vrin, 2019), ouvrage coordonné avec Gérard Dabouis

L’existence humaine est aujourd’hui une existence médicalisée. Le culte de la santé s’est imposé, tous les maux doivent trouver remède et le champ d’action de la médecine s’est élargi : assistance à la procréation, aide à mourir, amélioration des capacités de l’homme, etc. Le soin n’est plus seulement le rétablissement d’un équilibre biologique mais vise le maintien, la restauration et même l’instauration d’une certaine conception de l’existence, dans le respect et l’accomplissement de l’autonomie individuelle. Or, peut-on appeler « soin » toute réponse médicale à une demande d’aide ? Où commence et où finit le soin médical ?

vous aimerez peut-être...