Killing Time / Entre deux fronts de Lydie Wisshaupt-Claudel (France/Belgique, 2015, 88’)

cinéma documentaire : doc à LU

En plein désert californien, la petite ville militaire de Twentynine Palms côtoie une vaste base de marines. Tout au long de l’année, elle accueille de jeunes hommes de retour d’Irak ou d’Afghanistan.
Entre permissions et entraînements, ils tuent le temps, seuls, entre frères d’armes ou en famille. La banalité de ce quotidien révèle la difficulté de ces hommes à se réapproprier une vie dont ils se sentent désormais étrangers.
Killing Time décrit la présence de la guerre, sans la raconter ni la montrer, en jouant sur les réminiscences qu’elle provoque dans l’environnement et les esprits. Loin de la confession ou du témoignage, le film choisit résolument l’observation. Avec empathie et sans jugement, il tente simplement de décrire la complexité de ces hommes et de leur situation. Finalement, entre les lignes, il s’agit de rendre compte d’une forme de blessure invisible ou cachée, à laquelle aucun de ces hommes n’échappe.

« Lydie Wisshaupt-Claudel accède au hors-champ d’une guerre qui semble permanente. On vient à Twentynine Palms pour décompresser, passer du bon temps, se faire tatouer des slogans guerriers avant d’y retourner. La durée des plans, le rythme du film, s’accordent à ce temps qu’on vient tuer. La cinéaste capte les visages incroyables d’une Amérique galvanisée à la fierté et au patriotisme ». (Tënk)

Projection suivie d’un entretien enregistré avec la réalisatrice

en lien avec Les Rencontres de Sophie / Guerre et paix