Habiter le monde numérique

Conférence de Dominique Boullier

Après le temps des euphories « technophiles » vient celui des critiques technophobes. Les secousses qu’a subies Facebook au début 2018 sont un signe que les temps changent. Cela alimente une forme de mélancolie analogue à celle de « E .T. » dont la complainte « téléphone maison » peut désormais devenir la nôtre : comment retrouver « quelque chose de la maison » dans un univers qui nous promettait une « home », source d’intelligence collective, et qui se retrouve confisquée par les oligopoles des prédateurs de la donnée, devenue le pétrole du capitalisme financier numérique ?