Esthétique environnementale

Les rendez-vous de l'architecture

Organisées par le lieu unique, l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes et la Maison régionale de l’architecture, les Rendez-vous de l’architecture des Pays de la Loire visent à rendre accessible la culture architecturale à un large public.

Cette année, nous continuons d’explorer les mutations et les enjeux des architectures non métropolitaines avec le cycle “ Rural(e) Architecture ”. Architectes, géographes, sociologues, journalistes, écrivains, artistes… se sont emparés des questions fondamentales qui entourent ce cycle.

Esthétique environnementale
avec Nathalie Blanc

Des mobilisations collectives environnementales, mobilisations plurielles dans le cadre urbain invitant à la requalification des lieux de vie, peuvent s’analyser en termes d’engagement esthétique ; en effet, les catégories mobilisées (paysage, cadre de vie, patrimoine ordinaire, beauté des jardins et des espaces floraux…) pour justifier de la prise à partie, ainsi que les acteurs participant à ces mobilisations (artistes, paysagistes, architectes) le montrent. Par ailleurs, ces mobilisations témoignent de la pluralité des liens sensibles et ordinaires qui unissent à l’environnement ; ceux-ci donnent lieu à des images et compositions imaginaires des lieux et de ce qu’ils doivent être, à des récits permettant de donner sens à sa vie dans ces lieux, enfin à des récits d’ambiances qui lui donnent toute sa substance polysensorielle. Il ne faut pas oublier le rôle des croyances, de l’injustice et de la fiction dans ce qui nous permet de vivre ensemble au quotidien. L’engagement esthétique est une des modalités qui contribuent à l’habitabilité. Deux études de cas seront présentées, en France et à l’étranger.

Géographe, Nathalie Blanc dirige le LADYSS, laboratoire du CNRS (Lab. Dynamiques sociales et recomposition des espaces). Elle a suivi également un enseignement à l’ESAG Penninghen (École supérieure d’arts graphiques) et aux Beaux-Art de Paris. Ses travaux scientifiques concernent le thème de la nature en ville et de l’esthétique environnementale. Son activité créatrice, essentiellement poétique, s’est déployée dans le champ de la théorie géographique et esthétique et de la pratique artistique et littéraire.