Arnaud Rebotini & le Don Van Club

120 battements par minute

** Abonnez-vous **

Immense par la taille et le talent, sur la brèche des musiques électroniques depuis plus de vingt ans, Arnaud Rebotini viendra avec avec les sept musiciens du Don Van Club (ré)interpréter la bande originale qu’il a composée pour le film 120 battements par minute.

De l’art de ne pas se fier aux apparences. Lorsqu’on croise Arnaud Rebotini, on pense plutôt à un deuxième ligne de rugby (la carrure) doublé d’un mafieux des années 30 (le costume trois pièces et la gomina). Pourtant, cet insatiable mélomane doté d’une culture encyclopédique (de la country au metal, rien n’a de secret pour lui) a bien épousé il y a plus de deux décennies la cause des musiques électroniques, que ce soit en solo sous son nom, sous couvert d’identités variées (Aleph, Zend Avesta) ou en groupe (Black Strobe, Avalanche…).

Entouré de sept musiciens et à grand renfort d’instruments organiques (cordes, flûte, clarinette, harpe…), il (ré)interprétera la bande originale qu’il a imaginée pour le film 120 battements par minute (qui a obtenu six César en 2018) et en profitera également pour dévoiler les passerelles qui relient certaines de ses productions majeures.

+ Première partie :
La Mverte
Bassiste, claviériste et guitariste, Alexandre Berly – aka La Mverte – développe une écriture, au plus proche de ses influences. Celles de la saturation à tous les étages, rock, post punk et psyché. Mais aussi celle du dancefloor, gardant un pied dans la salle de concert et l’autre dans le club. Avec « No Trespassers », son nouvel EP La Mverte joue au funambule entre guitare Surf et rythmes New Beat.