Antipasti de Paul Gravett

Interview par la Maison Fumetti

Rencontre avec Paul Gravett, critique de bande dessinée britannique.
Il a publié de nombreux ouvrages, dont plusieurs sont traduits en français, travaillé pour la presse et organisé des expositions.
Sa carrière débute dans les années 80 lorsqu’il gère le stand Fast Fiction au marché bimensuel Westminster Comic Mart. Il invite les artistes à lui envoyer leurs bandes dessinées qui seront vendues sur le stand Fast Fiction et dont les recettes sont entièrement reversées aux auteurs. Son rôle sur la scène de la bande dessinée indépendante britannique est décrite dans Alec d’Eddie Campbell, dans lequel Gravett est surnommé « The Man at the Crossroads » (l’homme par qui tout transite).
En 1983, il co-édite Escape Magazine avec Peter Sainsbury pour mettre en valeur les meilleures œuvres alternatives du moment : Violent Cases de Neil Gaiman et Dave McKean, trois volumes d’Alec d’Eddie Campbell et London’s Dark de James Robinson et Paul Johnson. La parution du magazine s’arrête en 1989 après 19 numéros.
De 1992 à 2001, Gravett est directeur du Cartoon Art Trust, dédié à la préservation et à la promotion du meilleur de la bande dessinée et de la caricature britannique, ainsi qu’à la fondation d’un musée de la bande dessinée comprenant galerie d’exposition, archives et bibliothèque de référence.
Gravett est l’auteur et l’éditeur de nombreux ouvrages sur la bande dessinée : Manga : Soixante ans de bande dessinée japonaiseLes 1001 BD qu’il faut avoir lues dans sa vie
Depuis 2003, il est le directeur du festival Comica à l’Institute of Contemporary Arts. Il est également commissaire d’exposition.

En deuxième partie de cette rencontre, Paul Gravett interviewera Hur Youngman, maître de la bande dessinée coréenne. Ses œuvres ont été adaptées aux jeux vidéo et aux films. Ses planches originales ont été exposées l’an dernier au Centre Culturel de Corée à Paris et sont exposées dans l’exposition Mangasia.

En partenariat avec la bibliothèque Municipale de Nantes