A Love Supreme

Anne Teresa De Keersmaeker & Salva Sanchis

Il y a des airs qu’on a l’impression d’avoir toujours connus : c’est le cas de l’album de John Coltrane, A Love Supreme, dont le riff légendaire fascine et a inspiré de nombreux artistes depuis sa composition en 1965. Les chorégraphes Anne Teresa De Keersmaeker et Salva Sanchis en livrent une version chorégraphiée sensuelle, fervente et rigoureuse, à l’image de ce qui a été, pour Coltrane, une œuvre mystique.

Créé pour la première fois en 2005, le spectacle a été repris et entièrement retravaillé l’année dernière : le quatuor, qui était mixte, est désormais complètement masculin, et le blanc originel a glissé vers l’ombre des vêtements bleu marine et noirs.

La magie est renouvelée, et l’on est plus que jamais émerveillé par ce mélange unique d’écriture et d’improvisation, par ces jeunes interprètes si précis qui savourent leur part de liberté éperdue avec un bonheur communicatif.

La structure épurée de la musique porte la voix chaude du saxo et le rythme fiévreux de la batterie, la gestuelle inventive du quatuor souligne les quatre mouvements de l’œuvre musicale : un lever de bras sec marque un temps d’arrêt, un saut un changement rythmique, le tourbillon serein des couples emmène dans la transe de cet hymne à la spiritualité définitivement universel.

En coréalisation avec le Théâtre ONYX.

vous aimerez peut-être...